19es Deaflympics d’hiver :  cinq médailles pour les Bleus

19es Deaflympics d’hiver : cinq médailles pour les Bleus

Classé dans : ÉVÈNEMENTS, SKI ALPIN

Nicolas Sarremejane et Thomas Luxcey ont décroché cinq médailles aux 19esDeaflympics d’hiver de Valtellina – Valchiavenna (Italie, 12-21 déc. 2019), l’équivalent des Jeux Paralympiques d’hiver réservés aux personnes sourdes et malentendantes.

 

Avec 3 deuxièmes places et 2 troisièmes places, les Bleus, emmenés par Didier Pressard, chef de mission, et Christian Fémy, directeur des sports d’hiver handisport, rentrent en France avec un bilan similaire à celui des Deaflympics 2015 en Russie (1).

 

Nicolas Sarremejane (Tarbes handisport), 28 ans et porte drapeau de la délégation française, est monté à quatre reprises sur le podium :

  • 2e en super-G, géant et slalom
  • 3e en combiné alpin

 

Thomas Luxcey (Club sportif sourd Annemasse), 29 ans, a terminé 3e en super-G.

 

Nicolas Sarremejane, quadruple médaillé :
« Après mes deux médailles il y quatre ans, je termine ces Deaflympics avec quatre podiums. J’aurais évidement aimé gagner, mais je suis néanmoins très satisfait. Nous avons vécu de très belles compétitions cette semaine. Je décroche ma première médaille aux Deaflympics en super-G. En géant, j’ai réussi à attaquer et à terminer 2e malgré une chute en 2e manche. En slalom enfin, je ne m’attendais pas à monter sur le podium : ce fut une heureuse surprise. »

 

Thomas Luxcey, médaillé de bronze en super-G :
« Je sors d’une année de blessure. Une partie de moi est frustrée de n’avoir fait qu’un seul podium mais l’autre est très heureuse. Mes genoux ont tenu bon et j’ai réalisé de belles choses. En super-G, quel plaisir d’être deux Français sur le podium ! C’était un super moment. J’espère avoir donné de belles émotions à toutes celles et ceux qui m’ont suivi. »

 

Christian Fémy, directeur des sports d’hiver handisport :
« Nous repartons des Deaflympics avec le sentiment d’avoir accompli notre mission. Cinq podiums, soit environ 50% des courses dont nous avons pris le départ, c’est un joli score. Bien sur, nous aurions préféré ramener des victoires. Mais l’essentiel est là : nous avons vu du beau ski ainsi que de belles attitudes, dans un esprit d’équipe qui nous est cher. »

 

Didier Pressard, chef de mission :
« Ces Deaflympics ont été une belle mise en lumière. Je tiens à remercier l’ensemble du staff qui a démontré une bon esprit d’équipe durant toute cette semaine. Nous avons désormais à coeur de continuer à développer le ski pour les personnes sourdes et malentendantes, notamment dans les clubs. »

 

(1) Lors des Deaflympics 2015, l’équipe de France avait décroché 1 médaille d’or, 1 médaille d’argent et 3 de bronze.